Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
manga-player.net

manga-player.net

Magazine en ligne dédié aux mangas, aux animes et aux jeux vidéo

Adachi Mitsuru

 Né le 9 février 1951 à Isezaki (préfecture de Gunma, nord de Tokyo), il débute dans le manga avec Kieta Bakuon, publiée dans la revue Weekly Shônen Sunday en 1970. Au début de sa carrière, Adachi travailla avec différents scénaristes comme Yamasaki Jûsô, notamment pour les histoires courtes. Puis, avec le succès de Nine, et de Touch, il cessera ces collaborations.

A ses débuts, ses mangas se retrouvaient indistinctement dans les revues pour filles et/ou pour garçons. Dès le début, il ne respecta jamais clairement la limite entre le shojo (manga pour fille) et le shonen (manga pour garçons). A la limite des genres, il en évite les excès et cela donne vraiment l'atmosphère si particulière, toute en nuance et en modération, de ses œuvres. Si on pouvait définir d'un seul mot le style d'Adachi, c'est bien le mot « modération » qui le caractériserait le mieux. Non ciblées à un public particulier, le mangaka parle à tous. Mais toutes ses histoires sont principalement vues du côté des garçons et non des filles. Ses histoires, Adachi Mitsuru les définit lui-même comme des comédies scolaires. Il s'intéresse au quotidien, à l'aspect le plus commun de la vie des adolescents, de leur passage à la vie adulte, de leur maturité. Cet aspect est contrebalancé par l'abondance des traits humoristiques, quiproquos, réparties, comique visuel, etc., qui alterne avec les moments plus graves. Le sport est une grande source de scènes d'humour, mais il est plutôt là pour condenser l'histoire, débloquer des situations ou au contraire cristalliser les tensions, mais il n'est pas le centre exclusif de l'histoire, plutôt une périphérie, à la différence de la plupart de manga shônen. Ce qui fait d'Adachi Mitsuru un auteur à la fois très sensible mais aussi bourré d'humour, y compris lorsqu'il se met lui-même en scène. Mais avec Jinbe et Niji-Iro Tôgarashi, on sait que Adachi ne se contente pas de s'intéresser aux relations entre élèves, ni qu'au baseball.

Entre 1976 et 1978, il publie Aa! Seishun no Kôshien, série centrée sur le baseball des lycées, menant au Kôshien, le stade où se déroule la finale - qui a presque plus d'importance que les matchs professionnels au Japon -, près d'Osaka, durant le mois de Juillet. Cette série de 7 volumes a été scénarisée par Jûsô Yamasaki.

Le premier véritable succès populaire d'Adachi Mitsuru est Nine, suivit de Touch. Suivront ensuite un grand nombre de séries à succès : Hi atari Ryôko, Miyuki, Rough, Slow Step, Niji-Iro Tôgarashi, H2, Katsu !. Sont travail lui a permit d’obtenir deux fois le prix Shōgakukan ; Une première fois en 1983 dans la catégorie Shōnen pour Miyuki et Touch2, et une seconde fois dans la même catégorie pour Cross Game.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article