Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
manga-player.net

manga-player.net

Magazine en ligne dédié aux mangas, aux animes et aux jeux vidéo

Jaco – The Galactic Patrolman

Écrit il y a une dizaine d’année avant sa validation en 2012 par le Shônen Jump, pour une sortie concomitante avec la sortie au cinéma du film Battle of Gods, Akira TORIYAMA prendra son temps pour offrir sa dernière œuvre puisqu’elle ne sortira finalement que courant 2013.

 

L’histoire

Comédie d’action légère, Jaco – The Galactic Patrolman narre la rencontre Omori, un scientifique à la retraite et Jaco, un policier de l’espace aussi zélé que maladroit, arrivée sur Terre avec pour mission d’intercepter un dangereux criminel. Indirectement obligé d’aider les terriens, il pourrait toutefois manquer à son devoir.

 

 

Dans une interview, Akira TORIYAMA a déclaré que pour réaliser son manga à l’ordinateur, il avait été totalement libre de faire ce qu’il voulait et qu’il était content du résultat, malgré un côté old school. Impossible de remettre en cause ses dires puisqu’on retrouve ici de nombreux ingrédients omniprésents dans ses œuvres précédents. Le nom de jaco fait évidemment référence à un plat (amuse-bouche à base de poisson). Une petite touche d’humour qui prend tout son sel lors d’affrontement sous-marin de Jaco et d’un requin géant dans le premier chapitre. A cela s’joutent les références au cinéma (principalement des années 50), des idées reprisent de ses mangas précédents (un policier galactique comme Cashman, un vieil homme qui vit sur une île déserte comme ou les capsules comme dans DragonBall), un humour bon enfant et quelques scènes d’action bien senties.

 

Contrairement à ses mangas précédents où il semblait naviguer à vue, TORIYAMA a eu ici l’intelligence de construire une histoire indépendante et conclut en 10 chapitres, tout en l’intégrant dans son univers grâce à un certain nombre d’idées bien trouvées. D’abord, Jaco – The Galactic Patrolman s’inscrit dans un cycle d’aventures de patrouilleurs galactiques que l’on retrouve également dans Sachié et Jiya, les deux récits qu’il a scénarisés et qui ont été dessinés par Masakazu KATSURA. Deuxièmement, le début renvoie directement à DragonBall : un extraterrestre très fort atterrit malencontreusement chez un vieil ermite, avec une première scène d’action générée par un gros poisson carnivore. Enfin, dans le chapitre final, nous sommes censés découvrir plusieurs éléments qui en font un préquel de DragonBall. Et c’est avec son épisode bonus de 16 pages, que le mangaka dévoile le dernier mystère laissé en suspens dans son œuvre culte : qui est la mère de SonGoku ?

 

 

 

 Shu

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article