Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
manga-player.net

manga-player.net

Magazine en ligne dédié aux mangas, aux animes et aux jeux vidéo

Masakazu Katsura

Longtemps catégorisé comme spécialiste de la romance pour adolescents, Masakazu Katsura a pu sortir des carcans éditoriaux pour enfin s’exprimer en liberté grâce à un atout imparable : son talent.

 Contrairement à la majorité des mangakas, Masakazu Katusra n’est pas passionné de bandes dessinées, mais de science-fiction. Né le 10 décembre 1962, le garçon profite de l’exposition du genre dans les années 60, aussi bien dans la littérature que dans le cinéma, qui lui permet de s’évader quand il tombe gravement malade. Une longue période d’alitement durant laquelle il améliore considérablement son niveau en dessin, qu’il pratique en dilettante.

 Le collégien a en effet repéré une chaîne Hi-Fi a 500 000 yens, l’équivalent de la cagnotte offerte au lauréat du Prix Tezuka organisé par Shueisha. En 1981, il le remporte à sa septième tentative, lorsqu’il est étudiant âgé de 19 ans et équipé d’une stéréo. Son talent est repéré par le responsable d’Akira Toriyama. En plus d’une solide amitié avec l’auteur de Dr Slump, Kazuhiko Torishima offre à Katsura ses débuts dans le Shônen Jump en 1983. Wingman instaure un long débat entre les deux hommes. Le mangaka se concentre sur le côté science-fiction de son héros inspiré des tokusatsu (séries japonaises très riches en effets spéciaux, nombreuses au début des années 80). L’éditeur demande surtout plus de sexy chez les personnages féminins. 1985, le mangaka a gain de cause et enchaîne avec les armures de combat alimentées par l’amour dans Chokidoin Vander. Malheureusement, l’échec est total. Katsura retient la leçon et privilégie la romance par rapport au fantastique en 1989 avec Vidéo Girl Ai. Le triangle amoureux provoqué par l’apparition d’une jeune fille sortant d’une VHS va passionner toute une génération d’adolescents qui font un tel scandale à la fin de la série lors de sa prépublication que Katsura se voit obliger de créer un dénouement alternatif pour la version reliée de l’œuvre.

 En 1992, la variété des nouvelles de Zetman prouve l’envie de l’auteur d’explorer de nouvelles voies. Il prolonge d’abord les aventures de la cambrioleuse Shadow Lady avant de régler ses comptes avec la comédie romantique. Il dessine alors DNA² puis I’’s. En 2002, Masakazu Katsura revient sur Zetman, réflexion sur le sens de la justice à travers le prisme de super héros conçus dix ans plus tôt, et qui devient un pilier du Young Jump et de Shueisha en général. En effet, l’éditeur misant sur ses collaborations avec Akira Toriyama pour lancer son nouveau magazine Jump SQ en 2008 ou freiner la chute des ventes du Weekly Shônen Jump en 2009.

 

Mesekiel, est tombé dans la culture japonaise très jeune et tente au mieux de partager sa passion. Après des années investis dans ce domaine, il est devenu un connaisseur avec une liste soigneusement classée de livres et d’animes dévorés.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article